L’association romande de défense des animaux «PEA – Pour l’Egalité animale» a annoncé un rassemblement pour la nuit de jeudi à vendredi (30.06/01.07.2016) aux abords du site de production Micarna à Courtepin. La commune a rejeté la demande d’autorisation de manifestation. Depuis des années, le groupe Micarna s’engage par conviction en faveur de normes élevées en matière de bien-être animal et s’insurge contre les critiques de la PEA qu’il estime être injustifiées.

Avec ce rassemblement devant le site de production du groupe Micarna de Courtepin, l’association romande de défense des animaux PEA entend protester contre les conditions d’élevage et l’abattage des animaux. Dans son courrier, l’organisation rappelle sa position selon laquelle l’alimentation humaine ne légitime pas le fait de tuer des animaux. Le groupe Micarna défend la liberté d’expression, mais il tient aussi à rappeler que, du fait de sa richesse en protéines, la viande joue un rôle important dans une alimentation équilibrée. Les produits carnés suisses rencontrent une grande popularité et la consommation par habitant est en constante augmentation. Les produits d’origine suisse, en particulier, occupent une place privilégiée dans l’alimentation. Cela s’explique, d’une part, par le fait qu’en Suisse, la production de denrées alimentaires répond à des prescriptions extrêmement rigoureuses sur le plan de la fabrication comme sur celui de l’hygiène et que, d’autre part, les directives en matière de protection animale sont particulièrement strictes.

Normes en matière de bien-être animal à la ferme
Consommer de la viande nécessite que des animaux soient abattus. En raison des limites posées à la vie animale dans la production industrielle de denrées alimentaires, il est primordial de veiller à ce que les animaux puissent jouir d’une vie agréable à la ferme et bénéficier de conditions d’élevage respectueuses. C’est exactement ce pour quoi le groupe Micarna s’engage en mettant en oeuvre des normes strictes allant au-delà des prescriptions légales en matière de bien-être animal. La gestion durable des ressources représente un enjeu majeur, notamment en ce qui concerne l’interaction entre agriculture et industrie agro-alimentaire. Dans cette perspective, il existe par exemple des labels tels que TerraSuisse et Optigal. Ces derniers ne se contentent pas d’offrir plus de place dans leurs bâtiments d’élevage mais aussi et surtout des espaces de plein air et des endroits en retrait.

Transformation effectuée par des professionnels
Si les normes en matière de bien-être animal appliquées dans les exploitations agricoles sont d’une grande importance, d’autres aspects tels qu’un transport engendrant le moins de stress possible et une transformation effectuée par des professionnels dans l’abattoir le sont eux aussi. Le groupe Micarna transforme uniquement des animaux qui ont été étourdis et abattus de manière professionnelle, sous la surveillance de collaborateurs de l’Office vétérinaire cantonal. L’ensemble du processus se déroule de manière calme et contrôlée; le facteur de stress pour les animaux est maintenu à un niveau aussi faible que possible. Afin de pouvoir tenir compte des aspects du bien-être animal tout au long de la chaîne de valeur ajoutée, le groupe Micarna emploie, en plus de vétérinaires qualifiés, des experts qui se penchent jour après jour sur la question du bien-être animal dans l’industrie alimentaire.

Le plaisir en toute bonne conscience
Le groupe Micarna élabore des produits de qualité à partir de viande suisse. Grâce à des liens étroits avec ses producteurs, à des normes élevées en matière de bien-être animal et à une gestion durable des ressources, l’entreprise peut proposer ses produits à ses clients en toute bonne conscience. La viande constitue un élément important de notre alimentation. Dans le même temps, les animaux ont le droit de bénéficier d’une vie respectueuse de leur bien-être et d’un traitement digne dans le processus d’étourdissement et d’abattage. Le travail du groupe Micarna dans les domaines de la durabilité et du bien-être animal reflète précisément ces thèmes.

Micarna en bref
Les entreprises du groupe Micarna, appartenant lui-même à la M-Industrie, produisent de la viande, de la volaille et du poisson de qualité supérieure. Le groupe Micarna a été fondé en 1958 par Gottlieb Duttweiler à Courtepin. A l’époque, il s’agissait d’une entreprise de transformation de viande de Migros. Le groupe englobe aujourd’hui les entreprises suisses que sont Micarna SA, Mérat & Cie. SA, Favorit Geflügel AG, Rudolf Schär AG et Gabriel Fleury SA ainsi que deux entreprises situées en Allemagne: Stauss Geflügel GmbH et KM Seafood GmbH. Grâce à des installations de production parmi les plus modernes et les normes les plus strictes en matière d’hygiène, de sécurité alimentaire et de sécurité au travail, les entreprises du groupe Micarna atteignent l’excellence. Elles s’engagent systématiquement en faveur de conditions d’élevage respectueuses des animaux et de transports engendrant le moins de stress possible. De plus, elles garantissent la traçabilité complète de chaque produit. Comptant près de 3000 collaborateurs, le groupe Micarna a réalisé un chiffre d’affaires de 1.5 milliard de francs en 2015.

Télécharger communiqué de presse