Malgré la numérisation et le modernisme des machines, produire une viande de haute qualité nécessite beaucoup de travail manuel.

Transformation

Dans la production alimentaire, le bien-être des animaux ne consiste pas seulement à garantir que ceux-ci jouissent d’une vie agréable à la ferme. Cela signifie aussi – et surtout – prêter une attention particulière à ce qu’ils ressentent le moins d’anxiété et de douleur possible lors du processus d’abattage et de transformation.

Le processus de transformation commence dès le transport. C’est-à-dire dès le moment où les animaux quittent leur ferme pour se rendre aux abattoirs et aux ateliers de transformation. Les temps de transport autorisés sont précisément déterminés suivant chaque espèce animale. Par exemple, un poulet Micarna Optigal ne peut pas subir un transport d’une durée supérieure à trois heures. Le transport est assuré exclusivement par du personnel qualifié et spécialisé, et les conditions d’élevage respectives sont toujours prises en compte. Cette dernière disposition signifie, par exemple, que les porcs sont transportés avec leurs groupes habituels. Cela contribue à réduire les facteurs d’anxiété pour les animaux. De plus, les veaux et le bœufs ont accès à de la nourriture et à de l’eau.

L’étourdissement fait partie du processus d’abattage proprement dit. En Suisse, il est interdit de tuer des animaux sans les étourdir au préalable, et de façon professionnelle. En revanche, provoquer la mort de l’animal lors de l’étourdissement n’est pas autorisé. Les méthodes d’étourdissement varient selon l’animal. Les poulets, par exemple, sont étourdis au moyen d’un bain électrifié, tandis que les porcs les sont par un mélange de CO2. Quant aux bœufs et aux veaux, ils sont étourdis avec un pistolet à tige perforante. La totalité du processus d’abattage, qui inclut un étourdissement correct, est contrôlée par un vétérinaire indépendant pour tous les animaux.

Les animaux meurent par saignée. Une fois l’étourdissement accompli se produit le tranchage, qui conduit les animaux à saigner rapidement sans reprendre conscience. En plus de l’étourdissement, le processus d'abattage est également surveillé par un vétérinaire indépendant.

  • Micarna – production: qualité

    Qualité

    Des professionnels qualifiés et des matières premières suisses sont la base de produits de haute qualité.

  • Micarna – production: hygiène

    Hygiène

    Des règles d’hygiène strictes sont appliquées dans les locaux de production de Micarna.

  • Micarna – production: contrôles

    Contrôles

    Toutes les entreprises Micarna sont régulièrement contrôlées par des organismes externes et certifiés.